Affronter ses obsessions,

faire face à ses peurs,

tromper la mort une nuit de plus...

Suis-je le chasseur ou la proie ?

La Nuit du chasseur- Passé et présent se mêlent, les angoisses enfantines résonnent avec un sentiment d’enfermement, réel ou figuré.

La maison comme une prison mentale, à l’abri des murs mais prisonnier. Rêver de fuir.